Assumer ses défauts : La stratégie de l’honnêteté

Nous en avons tous.

Moi le premier.

Des vilains défauts.

Et c’est génial.

Je sais que tu n’as pas l’habitude d’entendre ça.

Mais laisse moi te prouver aujourd’hui que les défauts peuvent devenir de précieux alliés dans certaines situations.

Tout le monde préfère parler de ses qualités.

Des qualités de ses produits.

Les mettre en avant que ce soit discrètement ou bruyamment.

C’est normal.

Mais à côté de ça que deviennent les défauts ?

La plupart du temps, tu essayes de les cacher, tu espères de tout ton coeur qu’ils disparaissent et que personne ne les découvre.

Exactement comme les objets que tu déplaces ni vu ni connu dans un coin en prétendant avoir rangé ton appart.

Et d’après moi ce n’est clairement pas la bonne solution.

Tout ce que tu caches finira par être découvert un jour ou l’autre.

Cette règle fonctionne aussi pour les défauts.

Avant tout, je veux que tu comprennes que c’est une question de perception.

Certains défauts peuvent se transformer en avantages quand tu sais comment les présenter et te les représenter.

Ils peuvent même te faire gagner plus d’argent.

Les avouer et les mettre en avant peut devenir une stratégie redoutable.

On appelle ça : le marketing de transparence ou de l’honnêteté.

En quoi ça consiste ?

Mentionner un léger défaut de son produit pour convaincre de sa sincérité.

Ça prouve à tes prospects que tu es honnête avec eux.

Puisque tu leur révèles que tout n’est pas parfait.

Ce simple aveu montre l’humanité qui est en toi.

Qu’il t’arrive aussi de faire des erreurs.

Ton audience ne t’en voudra pas.

Sérieusement, qui réussit à s’identifier à celui qui ne fait jamais aucune erreur et qui ne possède aucun défaut ?

Pas moi personnellement.

Ce type de personne énerve plus qu’autre chose.

C’est important d’admettre ses échecs.

Parce que l’honnêteté donne confiance.

L’un des défauts que tu peux trouver à ton produit ou ton offre c’est qu’elle n’est pas assez complète.

Tu passes ton temps à ajouter des modules à ta formation, des bonus.

À l’allonger.

Parce que dans ton esprit, le prix auquel tu veux vendre est incompatible avec la taille de ta formation.

Mais ce n’est pas ça le problème.

Ce n’est pas une question de quantité.

C’est un problème de perception.

Il y a d’autres moyens d’élever la valeur perçue de ses produits et services que de les encombrer d’informations inutiles.

Ça embrouille ton client au lieu de l’aider.

Avoir une formation courte peut devenir un avantage.

Ça marche aussi pour ta personnalité.

Je t’invite à noter tous les défauts que tu as l’impression d’avoir aujourd’hui.

Des défauts qui te servent parfois même d’excuses pour ne pas te lancer dans le projet qui te tient à coeur.

Par exemple, l’un des défauts les plus courants que je retrouve chez les entrepreneurs : c’est l’âge.

« Je suis trop jeune. »

Moi aussi j’ai pensé comme ça.

Mais il faut comprendre quelque chose :

C’est ma perception qui transforme mon âge en défaut.

À la place je peux décider de me raconter une autre histoire.

Celle ou mon jeune âge est un avantage.

Être débutant dans un domaine peut être un avantage car vous êtes plus proche de votre audience qui débute elle aussi.

Ce que tu te dis à toi-même, les autres te le renvoient.

Les autres ne me verront jamais comme trop jeune sauf si moi je le pense.

Fais la liste de tes défauts ou ceux de tes produits.

Et transforme les en avantages.

Change de perception que tu as vis à vis d’eux.

Et assume les.

Je te dis à demain,

Aymeric.

Reçois un email comme ça chaque matin en t’abonnant gratuitement aux Emails Privés :https://bit.ly/2sfxAqm


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.