Comment trouver une idée révolutionnaire et la distinguer des millions d’idées pourries ? 💡

Il faut déconstruire ce mythe sur les idées, et c’est la mission que je me fixe dans le mail d’aujourd’hui.💡

Avoir des idées c’est bien.

Je ne dis pas le contraire.

Tout le monde adore cette sensation.

Mais la manière dont les idées sont perçues est complètement en décalage avec la réalité.

Et il est temps de rétablir ça.

Commençons par les bases.

Concrètement qu’est ce qu’une idée ?

Voici la charmante réponse du dictionnaire :

Idée, nom féminin : conception de l’esprit, représentation abstraite.

L’idée prend vie dans la tête de celui qui la pense.

Ton esprit passe le plus clair de son temps à vagabonder, et à produire des pensées incontrôlées.

C’est la source même de tes idées.

Tu en es le créateur.

Mais parfois tu n’es pas sans savoir que nos propres créations nous échappent…

C’est pour ça qu’il faut éclaircir quelques points.

La première chose à comprendre est la suivante :

Les idées sont courantes.

Avec le temps, ce sont devenues des commodités.

Pourtant, tout le monde continue de les mettre sur un piédestal.

À tort.

Internet a révolutionné le monde des idées et l’a transformé en gigantesque toile d’informations disponible partout et à tout moment.

La bonne nouvelle ?

Nous ne sommes plus qu’à un clic de l’idée du siècle.

Je te vois déjà courir tout nu comme Archimède quand il a découvert l’effet du poids sur le niveau de l’eau. 😂

La mauvaise ?

Nous ne sommes plus qu’à un clic de millions d’idées pourries.

Ça refroidit tout à coup. ☃️

D’un côté c’est génial et de l’autre c’est effrayant.

Ça veut dire que tout le monde aujourd’hui est capable de changer le monde.

Il suffit de regarder autour de soi.

Tous ces objets sont le résultat d’une idée et de son exécution.

Le risque ?

Cette abondance d’idées rend certaines personnes complètement paranos.

Surtout les entrepreneurs.

Sans t’en rendre compte, tu peux vite tomber dans un monde ou tu deviens le garde du corps de ta propre idée. 🕴

Un monde ou tes amis les plus proches se transforment en potentiels suspects.

Le doute te ronge.

Tu te sens observé. 👀

Tu changes tes mots de passe trois fois par jour.

Ta règle numéro une : Ne jamais révéler mon idée.

Pourquoi ?

« Parce qu’ils pourraient te la voler. »

N’importe quoi.

Le poids de cette idée est entrain de te retourner le cerveau…

Ce n’est plus possible de se comporter comme un entrepreneur désespéré qui tente de protéger son idée un couteau entre les dents.

Premièrement parce que personne ne possède une idée.

Elles sont libres comme l’air.

Et surtout parce que c’est impossible de protéger une idée.

Le problème c’est que tu associes la valeur de ton idée à son existence elle même.

Tu t’attribues sa paternité…

Le truc c’est que…

Une idée n’a pas qu’un seul géniteur.

Elle peut en avoir plusieurs dizaines, milliers ou millions.

Ses parents sont partout.

Mais cela ne veut pas dire qu’ils vont tous s’occuper d’elle.

Ce que j’essaye de t’expliquer :

C’est qu’il y a un fossé gigantesque qui sépare l’idée de sa réalisation.

S’occuper de son idée, c’est la réaliser.

Tu ne fais pas un enfant simplement pour le voir venir au monde et le jeter à la poubelle après la naissance.

Tu veux le voir grandir, évoluer malgré ses crises d’adolescence tu l’aimes.

Entre ce qu’il se passe dans l’imagination et ce qui arrive réellement il y a tout un monde.

L’idée ne s’accorde jamais avec la réalité.

Elle ne représente qu’un point de départ sur lequel construire les fondations de son exécution.

La valeur d’une idée se trouve dans sa mise en place.

L’idée à elle seule ne vaut rien.

Personne n’est prêt à dépenser un centime pour une simple idée.

Par contre, les investisseurs sont prêts à mettre de l’argent pour encourager son exécution.

Transformer son idée en produit, contenu ou en entreprise n’est pas une mince affaire.

Ton travail en tant qu’entrepreneur c’est justement de faire passer cette idée du monde intérieur vers le monde extérieur.

De la rendre concrète.

Avant tout, il faut commencer par confronter ton idée à la réalité.

C’est là que se trouve le vrai challenge.

Peu de gens en sont capables.

Aussi parfaite que semble être ton idée, tu vas devoir affronter la distorsion terrible qui se produit dans ta tête.

Laisse moi t’expliquer.

Ton idée représente le point A.

La réalisation de cette idée c’est le point B.

Tout ce qui se trouve entre A et B c’est la phase d’exécution qui te permet de transformer ton idée abstraite en résultat concret.

Cette traversée tu l’as déjà imaginée.

Tu t’en es fait une représentation.

Mais c’est sûr à 100% que rien ne va se passer comme prévu.

Pourquoi ?

C’est impossible de tout prévoir.

Et c’est tout à fait normal.

Le théorie semble parfaite mais la pratique ne lui correspond jamais.

Pour atteindre le point B il va peut être falloir passer par G, S ou même encore Z.

Mais ça, tu ne peux pas le savoir avant d’avoir testé ton idée.

Maintenant, peut être que tu te dis : 

Aymeric c’est bien gentil tout ça, mais comment faire pour trouver une idée ?

Je vois tous les jours des entrepreneurs partir à la chasse des idées.

C’est la mauvaise façon de faire.

Le meilleur moyen de débusquer une idée, c’est de ne pas la chercher.

Oui tu m’as bien entendu.

Strictement rien.

Simplement d’attendre qu’elle vienne d’elle même se présenter à toi.

L’ennui pour ça est une pratique que je recommande.

S’ennuyer c’est vraiment exceptionnel parce que ça permet pour une fois d’écouter le flux de tes pensées que tu ignores habituellement.

Au fond de toi l’idée que tu cherches, tu l’as déjà.

J’en suis convaincu.

En la cherchant, tu lui fais peur, tu fais du bruit et tu repousses les meilleures de tes idées.

Sois discret et peut être qu’elle acceptera de te rencontrer.

Comment savoir si c’est une bonne idée ?

C’est une autre histoire.

Tout dépend de l’avenir que tu réserves à ton idée.

Mais il y a une chose que tu dois savoir :

« Une idée révolutionnaire commence toujours par être jugée ridicule »

Regarde autour de toi.

Tout ce qui nous entoure est passé par trois étapes.

Ridicule, Dangereux et Évident.

Trouver la fameuse idée du siècle nécessite d’aller la chercher quand elle est indissociable de toutes les autres idées pourries.

Tu peux passer ta vie à chercher sans la trouver.

Tu peux la trouver mais ne pas l’utiliser.

Et encore plus rare, tu peux la trouver et la réaliser.

Quoi qu’il arrive, les bonnes idées ont souvent l’air mauvaises sur le papier.

C’est ce qu’explique Oussama Ammar dans sa nouvelle conférence :

Les gens n’ont pas l’impression que ces idées vont marcher, elles semblent ridicules et décalées.

Attention.

Toute idée révolutionnaire doit passer par le ridicule mais toute idée ridicule ne deviendra pas révolutionnaire.

1160 mots.

Je m’arrête là.

Tu as tout ce qu’il faut dans ce mail pour comprendre les différents enjeux d’une idée.

J’espère t’avoir aidé à y voir plus clair. 😊

Je te dis à bientôt,

Aymeric.

Reçois un email comme ça chaque matin en t’abonnant gratuitement aux Emails Privés :https://bit.ly/2sfxAqm


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.