Évoluer ou décliner ?

Nous avons tendance à oublier ce point fondamental.

Que tu sois dans la pire ou la meilleure des situations dans ta vie.

Tu dois te le rappeler régulièrement.

Rien n’est permanent.

Imaginons que tu sois le numéro 1 dans ta thématique.

Félicitations !

Ce n’est pas le cas de tout le monde.

Tu peux être fier de toi.

Mais…

Tout le chemin que tu as parcouru pour arriver au sommet du podium, tous les échecs que tu as enduré, toutes les blessures psychologiques, toutes les périodes de troubles et d’incertitude que tu as traversé…

Ce ne sont que les préliminaires de la route vers le succès.

Le plus éprouvant reste à venir.

C’est à cet endroit précis que l’on fait la différence entre les bons et les excellents.

Le moment ou tu es le plus vulnérable n’est pas lorsque tu te trouves en bas du classement, mais à sa tête.

Dans la seconde moitié du parcours.

Les leaders se remettent en question et ne cessent jamais de viser l’excellence.

Ils résistent à l’épreuve de la longévité.

Gagner une fois, peut être une coïncidence.

Mais rester à son meilleur niveau pendant des années ne relève plus de la chance mais de la performance.

Voilà le vrai challenge.

Subir la pression de la concurrence est un poids colossal à porter sur ses épaules.

La différence entre le premier et le second n’est pas tant ses capacités mais sa force mentale.

À l’instant même ou tu relâches ton attention…

Tu peux être certain que quelqu’un d’autre essayera de te doubler et de prendre la première place.

Bien souvent…

La plus grande des compétitions, c’est celle que tu mènes contre toi même.

Tu es ton plus grand rival.

Dans tous les domaines de ta vie c’est contre toi que tu te mesures.

Ce combat oppose qui tu es aujourd’hui, à la personne que tu dois devenir pour accomplir tes rêves.

Tu ne peux pas rester qui tu es aujourd’hui et accomplir ce dont tu rêves pour demain.

Il ne faut pas sous estimer ton adversaire.

Ton « moi » d’aujourd’hui  ne veut pas que tu changes.

Parce que ça signifie sa disparition.

Alors il va falloir le combattre autant de fois que nécessaire.

Soit tu es entrain d’évoluer.

Soit tu es entrain de décliner.

Je ne pense pas que la stagnation existe.

Il est temps que tu fasses ton choix.

Tu stagnes ou tu évolues ?

Je te dis à demain,

Aymeric.

⠀Si tu veux d’autres conseils comme celui ci, j’en donne 1 par jour à mes abonnés privés. C’est gratuit. Tu PEUX t’abonner en cliquant ici : https://bit.ly/2sfxAqm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.