Faut-il se comparer ?

La comparaison est une arme à double tranchant.

Il faut la manipuler avec prudence.

Quand elle est utilisée correctement, elle favorise ton évolution personnelle et professionnelle.

Mais elle devient un fléau destructeur quand elle est incontrôlable.

L’objectif de cet email, c’est de te montrer comment tu peux l’utiliser de manière positive.

La première chose à savoir c’est que,

Tout le monde se compare.

À tort et à travers bien sûr.

Et ça ne s’arrange pas quand tu as des frères et soeurs. 😂

Quand j’étais enfant, nous étions toujours entrain de mesurer et comparer nos performances mon frère et moi.

(D’ailleurs je m’excuse d’avoir été si embêtant.)

Peut être que ça t’est arrivé à toi aussi.

Bien sûr, la comparaison est plus ou moins développée selon l’éducation et la personnalité de chacun.

Aujourd’hui, nous sommes dans une société qui attise la compétition, l’évaluation…

Ce système encourage malheureusement cet acte de comparaison envers les autres.

Et dans certaines situations, ça peut dégénérer.

Parfois pour se sentir mieux, on peut l’utiliser à mauvais escient.

Par exemple s’en servir comme un levier pour faire grossir son égo.

C’est la pire situation dans laquelle se trouver.

C’est le cas lorsque l’on se compare à une personne située « en dessous » dans notre échelle de la performance et qui par conséquent nous met en valeur.

Soit pour relativiser ses échecs, pour se rassurer ou se sentir puissant.

On appelle ça la comparaison descendante.

Par exemple Roger Federer qui joue au tennis avec un jeune en bas du classement pour se consoler  parce qu’il vient de subir une défaite  cuisante face à un joueur de son niveau. 

À l’inverse, on peut utiliser la comparaison ascendante pour nourrir son ambition.

C’est à dire tenter d’égaler les qualités, et les résultats d’une personne.

Dans ce cas, l’admiration que nous portons pour elle se transforme en inspiration et nous fait avancer plus vite.

Cette comparaison est bénéfique car elle pousse à se surpasser.

Tu dois toujours chercher celle ci.

Utilise le parcours d’un autre pour grandir dans ta propre vie.

Te convaincre que c’est possible.

L’erreur commune que l’on fait tous c’est de ne pas se rendre compte que l’on se compare sur des critères extérieurs.

Il y a une asymétrie d’information incroyable.

Tu ne vois pas la partie immergée de l’iceberg.

La face caché n’est jamais mise en avant.

Ta vision du succès n’est basée que sur les éléments que cette personne a décidé de mettre en avant.

Sur instagram, tu ne vois que ce que l’on veut te montrer.

C’est pareil dans tous les domaines.

Si tu mets en parallèle l’épreuve psychologique compliqué que tu traverses face à la réussite extérieure.

Il y a un problème fondamental.

Tu ne possèdes pas souvent le contexte de la personne avec laquelle tu te compares.

C’est pourquoi j’en arrive à la conclusion que tu devrais te comparer uniquement avec toi même.

Tu possèdes toutes les informations en ce qui te concerne.

Tu peux donc faire la comparaison objective de ton évolution.

Garde toujours en ligne de mire qui tu veux devenir demain.

Et quand tu as l’impression que tu es encore à loin d’atteindre cette version idéale de toi.

Compare toi à celui que tu étais au commencement.

Tu verras les progrès que tu as réalisé.

Je te dis à demain,

Aymeric.

Reçois un email comme ça chaque matin en t’abonnant gratuitement aux Emails Privés : https://bit.ly/2sfxAqm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.