La courbe de l’oubli 🧠

⠀

C’est cruel


Tout ce que nous apprenons est vouĂ© Ă  s’estomper ou disparaĂźtre de notre mĂ©moire en grande partie.

Plus le temps passe, plus nous oublions.

C’est effrayant


Et c’est l’un des sujets qui m’obsùde le plus en ce moment.

Parce que l’oubli est un cauchemar pour les amoureux de l’apprentissage.

Passer des années à apprendre, révolutionner sa maniÚre de penser, pour finir par tout oublier.

Non merci !

Alors je me suis intĂ©ressĂ© Ă  l’influence du temps sur la mĂ©moire.

Et surtout comment faire pour consolider sa mémoire et retenir les informations le plus longtemps possible.

⠀

Pour mieux comprendre, j’aimerais te prĂ©senter notre ami Hermann Ebbinghaus.

⠀

⠀

C’est le premier Ă  ma connaissance Ă  avoir mesurĂ© le dĂ©clin de la mĂ©moire dans le temps.

Il est célÚbre pour cette fameuse courbe :

NommĂ©e la courbe de l’oubli.

⠀

Voyons ça d’un peu plus prùs. 👀

⠀

⠀

Ce que nous apprend cette courbe, c’est le pourcentage d’informations que l’on retient dans le temps.

À l’instant mĂȘme ou tu mĂ©morises, ta jauge est Ă  100%.

Grùce à la mémoire immédiate.

Que tu peux aussi appeler mĂ©moire court terme.

Elle fonctionne environ 30 secondes.

Et ne peut retenir qu’un tout petit nombre d’informations contrairement Ă  la mĂ©moire long terme.

⠀

PassĂ© ces quelques secondes, la courbe de la rĂ©tention d’informations diminue dangereusement.

Jusqu’à atteindre un taux proche de 0% aprùs plus d’un mois.

⠀

Sans aucune rĂ©vision, le pourcentage d’informations mĂ©morisĂ©es est en chute libre.

Les premiĂšres heures sont fatales. ☠

Elles assassinent la mĂ©moire Ă  grand coups d’oubli.

⠀

De l’autre cĂŽtĂ©,

La courbe de couleur violette symbolise le mĂȘme phĂ©nomĂšne Ă  la diffĂ©rence prĂšs que des rĂ©visions sont mises en place.

Elles font office d’ancrage mĂ©moriel et ont pour mission de tatouer ces connaissances dans ta mĂ©moire.

GrĂące Ă  ces rĂ©visions, la mĂ©moire est stimulĂ©e de nouveau. 

⠀

La premiùre exposition n’est jamais suffisante.

Si tu veux ĂȘtre sĂ»r de te souvenir d’une info sur le long terme.

Tu vas devoir la mĂ©moriser Ă  plusieurs reprises pour ĂȘtre sĂ»r de bien l’avoir intĂ©grĂ©.

GrĂące Ă  la rĂ©pĂ©tition espacĂ©e.

C’est le ciment qui va consolider la mĂ©morisation.

C’est le principal constat d’Ebbinghaus.

⠀

Pour apprendre dans de bonnes conditions, les connaissances que tu essayes d’acquĂ©rir doivent avoir un intĂ©rĂȘt pour toi.

C’est trùs important.

Parce que si ton apprentissage n’a aucun sens, ce ne sera pas un secret pour ton cerveau. 🧠

Et il ne t’aidera pas Ă  mĂ©moriser.

C’est exactement cette situation que l’on retrouve Ă  l’école.

La plupart d’entre nous sont sortis du systĂšme scolaire sans la moindre information en tĂȘte.

Excepté la défaillance pédagogique


C’est principalement parce que personne ne nous a appris l’intĂ©rĂȘt des matiĂšres au programme.

Le pourquoi des choses est trĂšs important.

Le cerveau humain a Ă©voluĂ© pour ne pas jeter l’information pertinente.

Alors ce n’est pas une surprise que notre cerveau sĂ©lectionne ce dont il a besoin et purge tout ce dont il n’a plus besoin une fois l’examen terminĂ©.

⠀

Je te partage donc cette rĂšgle simple que j’applique moi mĂȘme :

Jamais de mémorisation sans avoir clarifié le pourquoi.

Pour maximiser la consolidation de tes connaissances, celles ci doivent avoir un intĂ©rĂȘt.

⠀

Encore une chose, 

Les conditions dans lesquelles tu apprends jouent un rÎle majeur dans la qualité de ton apprentissage.

Ton niveau d’attention, de fatigue, ton environnement et le moment ou tu dĂ©cides de mĂ©moriser une information possĂšdent une influence.

N’essaye pas d’apprendre quand tu n’es pas concentrĂ©.

Ça reviendrait Ă  donner des coups d’épĂ©e dans l’eau.

⠀

En parlant de concentration,

Je t’ai dĂ©jĂ  Ă©crit un article que tu peux retrouver juste ici :

⠀

Enfin, il faut comprendre que la performance de la rétention dépend de chacun.

La courbe que je viens de te présenter est générale.

Elle n’a pas Ă©tĂ© testĂ© sur tout type d’individu, d’informations, de conditions d’apprentissage.

Si tu es passionnĂ© par la mĂ©moire comme Ebbinghaus, tu peux toi aussi faire tes propres tests. 😉

Conclusion :

La mémorisation active est un réel travail.

Tu ne dois pas prendre ça à la légÚre.

L’apprentissage ne doit jamais ĂȘtre considĂ©rĂ© comme l’histoire d’un soir.

Mais plutĂŽt comme l’histoire d’une vie. đŸ‘«

Merci à toi d’avoir lu jusqu’au bout !

Je te dis Ă  demain.

Et surtout :

Travaille ta mémoire !

Aymeric.

⠀

Reçois un email comme ça chaque matin en t’abonnant gratuitement aux Emails PrivĂ©s : https://bit.ly/2sfxAqm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.