Le véritable héritage de Léonard de Vinci

500 ans.

C’est précisément ce qui nous sépare de ce génie transdisciplinaire.

Le 2 mai 1519  il rend son dernier souffle.

Artiste, scientifique et ingénieur.

Animé par son génie créatif, sa constante observation du monde ainsi que ses multiples obsessions,

Connu pour avoir peint le sourire le plus iconique de la planète.

Il nous a marqué de son empreinte et continue de nous inspirer depuis plusieurs générations.

Aujourd’hui je vais te révéler son héritage le plus précieux.

Tu l’as lu dans le titre, 

C’est Léonard de Vinci.

En ce moment je développe une obsession pour les biographies. 📚

Il y a quelques jours, j’ai commencé celle de Léonard écrite par Walter Isaacson.

Et je ne peux que te la conseiller, vraiment.

( Oui, je l’appelle Léonard. 😂 J’ai passé plusieurs heures avec lui quand même. )

Pourquoi je lis des biographies ?

Je trouve ça fascinant de pouvoir bénéficier de l’expérience de la vie d’autres personnes pour enrichir la sienne.

Tu devrais essayer.

Je me dois de souligner la richesse que m’apporte ce plongeon dans la vie de cet homme.

Sa vie me fascine,

Peut être un peu trop, parce que je pense avoir écumé la majorité des documentaires proposés à son sujet sur Youtube.

Alors ne sois pas surpris si je reparle de lui dans un prochain mail.

Léonard de Vinci, c’est un nom que tout le monde connaît mais pas en profondeur.

En général,

Notre culture concernant ses oeuvres se résume à cette toile :

La Joconde.

Peinte avec la technique picturale emblématique de Léonard : Le Sfumato.

Qui vise à donner des contours imprécis au portrait.

Les études que Léonard de Vinci mène sur l’optique lui font affirmer ceci :

« Veille à ce que tes ombres et lumières se fondent sans traits ni lignes, comme une fumée. »

Je ne suis pas sûr que les touristes soient tous là pour le sfumato,

En tout cas ils se précipitent pour observer l’oeuvre au musée du Louvre à Paris.

En réalité, le côté peintre de Léonard n’est pas celui qu’il met en avant durant sa vie.

Sa véritable passion, c’est l’apprentissage de tout ce qu’il est possible de connaître sur le monde.

Et la notoriété qu’il espère de son vivant c’est en tant qu’inventeur qu’il pense l’acquérir.

Pour ce faire il va dessiner des croquis de tous types de machines allant d’engins de destruction comme un char à faux, une arbalète géante.

Aux machines destinées au théâtre et à la vie quotidienne.

Il dessine même les plans d’une ville idéale qui ne verra jamais le jour malheureusement. 

Dans ses croquis, il saute d’une discipline à une autre d’une aisance perturbante.

Parfois sur la même page.

Mais l’un des projets qui accapare son attention durant une grande partie de sa vie c’est celui ci :

Faire voler l’homme.

C’est l’assurance pour lui de se hisser parmi les plus grands et s’éléver encore plus haut que Filippo Brunelleschi.

L’architecte de la coupole de la cathédrale Santa Maria Del Fiore.

Il n’y arrivera pas mais passera énormément de temps à étudier le vol des oiseaux et à imaginer des machines volantes.

Si je te parle de tout ça, ce n’est pas pour rien.

 À ce jour nous avons retrouvé 7200 pages de notes dans les carnets de ce génie.

Mais tout porte à croire que ça ne représente seulement que le quart de ses travaux.

Certains définissent  même ses carnets comme la plus grande compilation de curiosité jamais créée.

Croquis, observations, listes de choses à apprendre, à faire, de questions à poser.

Tout y est.

Léonard de Vinci est un véritable entrepreneur.

Son héritage va bien au delà de ses peintures, et ses inventions.

Ce qu’il a laissé de lui possède une valeur inestimable.

C’est la curiosité.

Le dénominateur commun à l’origine de la vie des plus grands inventeurs, entrepreneurs.

Toutes ces notes écrites avec passion pour assouvir sa soif de connaissances, toutes ses esquisses, toutes ses observations.

C’est ce qui m’inspire le plus dans sa vie.

Sa curiosité est purement personnelle et obsessionnelle.

Il n’a jamais reçu d’éducation formelle.

Ce qui semble être pour lui un sujet délicat.

Mais c’est ce défaut de l’éducation qui lui a permis de devenir disciple de l’observation et de l’expérimentation.

Si tu as la chance d’être curieux,

Laisse toi guider par ta curiosité en allant partout ou elle t’emmène.

Laisse la voyager.

Pose des questions.

Lis des livres.

Tu pourrais être surpris des bénéfices de la curiosité à long terme.

La curiosité,

Voici le véritable héritage de Léonard de Vinci.

Merci de me suivre tous les jours ! 😊

Il est temps pour moi de replonger dans mes notes, je n’ai pas encore 28 000 pages mais peut être un jour qui sait !

Je te dis à bientôt,

Aymeric.

Reçois un email comme ça chaque matin en t’abonnant gratuitement aux Emails Privés : https://bit.ly/2sfxAqm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.