L’escalier de la réussite

Aujourd’hui laisse moi te présenter l’escalier de la réussite. Prendre conscience de son existence, c’est un avantage pour le grimper.

Démarrer son projet, c’est se retrouver face à un escalier.

Un immense escalier.

Tout le monde possède le sien.

Peut être qu’il prend des formes différentes pour chacun mais il est bel et bien présent.

L’objectif que tu veux atteindre lui, se trouve au sommet de cet escalier.

Sur la dernière marche.

Si tu te trouves au pied de ton escalier aujourd’hui, c’est normal de ne pas savoir comment tu vas réussir à arriver à destination.

Tu n’as pas besoin de le savoir.

Tout ce dont tu as besoin c’est de prendre un engagement envers toi même.

L’engagement d’arriver là haut quoi qu’il arrive.

C’est la puissance de ton engagement à atteindre le sommet qui te fera trouver des solutions pour grimper.

Tout le monde rêve secrètement de prendre l’ascenseur.

Parce que c’est plus facile d’appuyer sur un bouton et arriver à destination.

Se faire tirer vers le haut sans déployer aucun effort.

Mais la vérité c’est que…

L’ascenseur n’existe pas.

Tu l’as toujours su au fond de toi.

Il n’existe pas de potion magique ou de technique secrète qui te permettra d’atteindre ton but.

La seule et unique manière d’atteindre ton objectif c’est de te concentrer sur la première marche.

Cette première marche personne ne peut t’aider à la monter.

Ça ne dépend que de toi.

Ce premier pas, c’est la décision de commencer à avancer.

Celle de te lancer dans ce projet qui te tient à coeur depuis si longtemps, de créer ton entreprise, de créer un système qui te rendra libre et heureux.

Avant de monter, il faut que tu saches une chose:

Plus tu vises haut moins tu réussis à distinguer le sommet.

Si tu es ambitieux ton escalier ressemble à quelque chose comme ça :

C’est pour ça que certains sont découragés avant même d’avoir essayé de monter leur escalier.

Ils sont convaincus de ne pas avoir la force nécessaire d’arriver en haut.

Ceux là ils restent au Rez de chaussée.

D’autres n’ont tout simplement pas envie de le monter.

Et ce n’est pas grave.

Dès l’instant qu’ils sont heureux.

De mon côté, j’ai toujours su que je serais malheureux au pied de l’escalier.

Alors j’ai fait le premier pas.

Les premières marches sont les plus difficiles à monter.

Il faut déployer tout son courage face à elles.

Puis petit à petit, on commence à prendre goût à escalader cet escalier.

Chaque marche que tu gravis est une épreuve de plus.

De temps en temps, tu te retournes.

Et tu es fier du chemin que tu as accompli.

Puis tu te rappelles tout ce qu’il reste encore à parcourir et tu continues sur ta lancée.

Parfois on entre dans une phase de stagnation.

Les résultats ne sont pas satisfaisants.

Alors on se décourage…

On s’assoit sur le palier et on réfléchit à la stratégie à mettre en place pour se remettre à l’action.

Le rôle des formations c’est justement de vous apprendre à monter ces marches.

Elles ne sont pas toutes identiques.

Chaque marche possède sa particularité.

Et le rôle du coach, c’est de vous tenir la main et vous accompagner directement dans l’ascension de cet escalier.

Lui qui a déjà monté ces marches, il redescend directement pour vous aider à aller plus vite.

Ou que tu sois aujourd’hui, tu dois visualiser clairement ta vie au sommet de l’escalier.

Avoir ton objectif en ligne de mire.

Et d’un autre côté, te concentrer quotidiennement sur les actions qui vont te permettre de monter la prochaine marche.

Tu vas y arriver.

J’en suis certain.

Je te dis à demain,

Aymeric.

⠀Si tu veux d’autres conseils comme celui ci, j’en donne 1 par jour à mes abonnés privés. C’est gratuit. Tu PEUX t’abonner en cliquant ici : https://bit.ly/2sfxAqm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.