Utiliser la deadline pour accomplir ses objectifs

Voici une étape indispensable pour atteindre son objectif.

La deadline.

Quel mot effrayant.

Si tu traduis aussi bien que google traduction,  ça peut donner quelque chose comme « ligne de mort ».

En réalité, une deadline c’est une date limite.

Mais je préfère plutôt la désigner comme une échéance imaginaire.

On a tendance à l’assimiler à une contrainte.

Parce qu’elle nous rappelle les devoirs qu’on nous donne à l’école.

« À rendre pour demain, sinon c’est 0 ! »

Traumatisant…

Mais justement, la contrainte peut être extrêmement positive et te pousse à donner le meilleur de toi même.

Grâce à elle tu trompes ton cerveau.

Tu lui mets une pression pour accomplir les actions importantes.

Si tu ne détermines pas cette date limite.

Tu risques d’étirer ton objectif dans le temps.

Et de mettre une semaine à accomplir une tâche que tu aurais pu éliminer en 30 minutes.

C’est la loi de Parkinson.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Parkinson

Elle nous dit que :

Plus tu disposes de temps, plus tu vas prendre de temps.

Par exemple, un article que tu aurais pu écrire en deux jours va te prendre une semaine parce que tu t’es laissé une semaine pour le rédiger.

C’est en partie pour ça que je me pousse à créer du contenu quotidien.

En connaissant ce principe, tu peux démultiplier ton efficacité.

La deadline, c’est une arme anti procrastination.

Mais elle peut aussi  avoir l’effet opposé.

Si elle est trop lointaine, tu vas te déconnecter totalement de ses bénéfices.

Elle se transformera alors en excuse pour procrastiner.

Imaginons que tu te laisses 6 mois pour écrire ce fameux article.

Puisque tu ne le considères plus comme une priorité et que le temps dont tu disposes pour l’écrire est excessivement long…

Il y a des chances pour que tu ne l’écrives JAMAIS.

C’est bête…

Comme tu t’arranges toujours pour prendre exactement le temps que tu te donnes en te fixant une limite,

Tu dois te fixer des délais raisonnables.

Parce que si tu surestimes le temps dont tu vas avoir besoin, tu vas ralentir ta progression.

Alors privilégie les deadlines courtes.

C’est un juste milieu à trouver selon l’importance de la tâche à accomplir et le degré de priorité que tu lui associes.

Garde ça en tête.

La deadline va t’aider à combattre la procrastination.

D’ailleurs, je propose de la renommer « lifeline ».

Parce que sans elle, je ne pourrais jamais accomplir mes objectifs.

Je te dis à demain,

Aymeric.


Reçois un email comme ça chaque matin en t’abonnant gratuitement aux Emails Privés : https://bit.ly/2sfxAqm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.